Histoire de trottoir (Mot d’humeur)

Les médias nous parlent, pour les régionales, d’une campagne de caniveau.Eh bien, je vais prendre un peu de hauteur… et monter sur le trottoir de ma voisine d’en face, avenue Centrale, pour vous conter un récit drôlatique.

Tout commence il y a quelques semaines quand la Lyonnaise se présente pour relever sa consommation d’ eau. Son compteur est installé au milieu du trottoir sous une plaque métallique et, justement, un véhicule-ventouse est garé, à cheval sur ce trottoir, en plein sur la plaque et ce, depuis plusieurs jours, sans que personne ne sache à qui il appartient.

Finalement, un beau jour, la voiture disparaît et le relevé peut être effectué au prix d’un deuxième passage des agents de la compagnie… tout est bien qui finit bien, mais là n’est pas la chute de mon histoire… ;-)

En effet, pour empêcher toute nouvelle tentative intempestive de stationnement, les services techniques de la mairie, alertés par ma voisine, viennent planter deux piquets de part et d’autre de la fameuse plaque et embrocher sur chacun d’eux un cône (un de ces chapeaux de clown

rouge et blanc souvent plantés sur nos routes) ; c’est inattendu, pas très esthétique, voire un peu dangereux, cependant ce n’est encore pas ma chute…

Quelques temps plus tard, ma voisine constate que les cônes ont disparu et, un peu plus tard, que les piquets aussi ont été dérobés ! On croit rêver… mais ce n’est toujours pas la chute…

Depuis, la mairie, à nouveau sollicitée, forte de cette expérience malheureuse, est revenue apporter une solution qu’elle doit sans doute considérer comme innovante et définitive ; à savoir qu’on a maintenant, non plus deux mais quatre (!) piquets du même type que précédemment, le tout étant entouré d’un ruban rouge et blanc du plus bel effet (cliquer pour agrandir la photo ). C'est le chantier permanent !

C’est encore plus impressionnant, on se croirait  face à un chantier mais qui serait  permanent.

… Sauf que, bientôt, peut-être tout simplement à la faveur de la tempête de demain matin, je gage que le ruban se sera détérioré ou envolé, laissant sur le trottoir 4 piquets très dangereux, surtout la nuit !

Et là, il est probable que nous connaîtrons, hélas, la chute de mon histoire, voire plusieurs, et assorties de blessures !

N’aurait-il pas été plus judicieux, comme l’avait demandé ma voisine, de disposer un plot, au bord du trottoir, empêchant tout stationnement ?

Apparemment, il n’en était  pas question pour les services techniques.

Je me suis laissé dire que c’était pour ne pas créer un précédent et ne pas être confronté à une généralisation de demandes similaires… mais sans doute, ai-je eu tort d’écouter la rumeur publique…

J’espère donc que le dispositif actuel n’est que provisoire et que le plot attendu viendra le remplacer rapidement.On peut toujours espérer…

Hermes78
www.Bonnerat.eu

 

 

*********************************************************************

Attention ! L’insertion éventuelle de deux liens promotionnels (signés “Annonces Google”) ci-dessous est à l’initiative de l’hébergeur unblog ; elle présente un caractère publicitaire non contrôlé par le blog AHQR ; cliquer sur les liens qu’elle propose vous amène sur d’autres sites, sans garantie de la part de l’Association des Habitants du Quartier du Rhodon de St Rémy (AHQR).

*********************************************************************

 


Un commentaire

  1. hermes78 dit :

    Bjr !

    Il y a une suite à l’histoire (c’était prévisible).

    Pour en savoir plus, charger :

    http://ahqr.unblog.fr/2010/04/15/retour-a-la-case-depart/

    @+

    Dominique

    Dernière publication sur Quaerendo Invenietis : Notice multimédia

Répondre

CCGP |
Terralliance |
filalanaasso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amicale des Italiens de Nou...
| MABOUO EN MARCHE
| FCPE du collège Boris Vian